Aller à la barre d’outils
eureetbien@gmail.com

Allez-vous laisser Covid gâcher votre sommeil ?

Un collectif, un territoire, autour de l'humain.

Dans cette période de confinement, on constate une recrudescence des troubles du sommeil : appréhension d’aller dormir, difficultés d’endormissement, réveils nocturnes, cauchemars… En quoi l’hypnose peut-elle vous aider dans ce contexte et plus largement dans la vie quotidienne ? Quelques pistes concrètes.

En grec, sommeil se dit « hypnos ». Ah tiens hypnose, ça tombe bien…

Des raisons possibles aux troubles du sommeil

Je ne serai pas exhaustive, mais voici quelques raisons possibles aux troubles du sommeil :

  • de mauvaises habitudes
  • une sur-sollicitation du corps avant de dormir : une activité physique trop tardive, l’usage des écrans… Une activité calme, qui peut servir de rituel, peut aider (lecture, dessin, auto-hypnose…)
  • La température du corps doit diminuer pour que le sommeil vienne, d’où le conseil habituel de baisser le chauffage de la chambre par rapport aux autres pièces. J
  • Dans cette période de confinement, il est possible que notre activité soit moindre, notre nourriture différente, qu’on abuse des écrans… Alors restons vigilants et gardons une activité physique.
  • Il y a aussi ceux qui luttent alors que le marchand de sable est passé 😉 . Il faut alors attendre le cycle suivant.
  • des pensées négatives

Avez-vous déjà remarqué que plus on essaie de chasser ces pensées, plus elles s’accrochent ?

L’astuce n’est donc pas de chasser ces pensées mais de les remplacer par autre chose : compter les moutons par exemple. C’est là que l’auto-hypnose trouve toute sa place. Vous trouverez sur mes pages facebook des petites séances d’auto-hypnose :

https://www.facebook.com/carolinebrenellierehypnose/

https://www.facebook.com/Puisque-voici-laurore-406816759459845/

  • Des peurs

Souvent, en soins palliatifs, le sommeil est associé à la mort. Dans ce contexte, de nombreuses personnes s’empêchent de dormir par peur de ne pas se réveiller.

On retrouve aussi ce genre de peurs en ce moment, par exemple pour les personnes qui sont malades à cause du virus et qui savent que des complications – pouvant mener à la mort – peuvent survenir au bout d’une semaine.

Plus généralement, des personnes en proie à une angoisse de mort peuvent être confrontés à des troubles du sommeil.

Il est courant de voir des personnes qui dormaient bien jusque là et qui souffrent de troubles du sommeil suite à un traumatisme ou à un événement qui semble assez anodin et qui fait écho à un traumatisme ancien.

Dans cette période de confinement, l’enfermement peut réveiller la période où, enfant, la personne était enfermée dans un placard en guise de punition. Non, ce n’arrive pas que dans les films.

Dans ces cas-là, l’auto-hypnose ne suffit pas. Il faut vraiment faire appel à un praticien en hypnose avec qui vous pourrez travailler sur ces peurs et traumatismes.

L’Intégration du Cycle de la Vie (ICV) est aussi très efficace pour ce genre de problématiques.

Qu’est-ce que l’ICV ? https://puisquevoicilaurore.com/quest-ce-que-licv/

Le témoignage d’Alice sur sa thérapie en ICV https://puisquevoicilaurore.com/icv-temoignage-dalice/

Pour aller plus loin

Les phases du sommeil

Le sommeil est une fonction vitale. Il est constitué de plusieurs phases. Cette classification date de 1968 et elle est toujours utilisée aujourd’hui :

Source de l’image : https://www.mc.be/votre-sante/tete/sommeil/fonctionnement

Et ces cycles se succèdent.

Points communs entre sommeil paradoxal et hypnose

C’est au sommeil paradoxal que l’hypnose ressemble le plus. Lors de cette phase, plusieurs éléments caractéristiques apparaissent :

  • Le tonus musculaire disparaît.
  • On est coupé des sollicitations du monde extérieur.
  • Les rêves se manifestent.
  • Le cerveau est aussi actif que pendant les périodes de veille, voire plus.
  • On observe des mouvements oculaires rapides.

On dort mais c’est comme si on était éveillé, d’où le terme de sommeil paradoxal.

François Roustang utilise l’expression « veille paradoxale » pour parler de l’hypnose. En effet, en état d’hypnose :

  • Les muscles sont relâchés, parfois jusqu’à une paralysie du corps.
  • On est indifférent aux stimuli extérieurs hormis la voix du thérapeute.
  • On observe chez de nombreuses personnes des mouvements oculaires rapides.
  • L’imaginaire est prolifique.
  • L’activité cérébrale est intense.

On est éveillé mais c’est comme si on dormait.

Caroline Brenellière, praticienne en thérapies brèves (hypnose ericksonienne, PNL, ICV)

Membre de l’association Eure-et-Bien, vous reçoit, sur rendez-vous :

  • 58 avenue du Maréchal Maunoury, 28000 Chartres
  • 19 rue Saint-Hilaire, 28400 Nogent-le-Rotrou
  • en visio-séances

tél : 07 50 87 33 67

mail : puisque.voici.l.aurore@gmail.com

prise de rendez-vous en ligne : https://www.resalib.fr/therapeute/1571-caroline-brenelliere-hypnotherapeute-chartres?fbclid=IwAR0pdYEGNlR8UGCda87APpdQ6A011KOwxlYGna2QVyTaFh7pVot9upFDin8#newRdvModal

site : https://puisquevoicilaurore.com/

page Facebook de Chartres : https://www.facebook.com/carolinebrenellierehypnose/

page Facebook de Nogent-le-Rotrou : https://puisquevoicilaurore.com/quest-ce-que-licv/

Linkedin : http://www.linkedin.com/in/caroline-brenellière-23792383

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *